bandeau_haut

Enfance > Territoires

Paris > les parisiens plébiscitent la crèche [Paris.fr]

« Près de la moitié des familles parisiennes ayant un enfant en bas âge bénéficient d’un mode d’accueil collectif : crèches, haltes-garderies, jardins d’enfants. Un chiffre nettement au-dessus de la moyenne nationale, à retrouver dans le rapport de la Mission sur l’accueil des enfants de moins de trois ans discuté devant le Conseil de Paris.
Quatre cents millions d’euros consacrés à la petite enfance au cours de la mandature : un chiffre qui prouve "l’importance de l’engagement" de la Ville en la matière, a plaidé mardi matin Christophe Najdovski, adjoint au maire, devant le Conseil de Paris. _
L’assemblée municipale débattait du rapport issu des travaux de la mission mise en place en février 2009 : afin de cerner les enjeux relatifs à la petite enfance à Paris, le Conseil de Paris avait alors décidé la création d’une Mission d’information et d’évaluation sur l’engagement de la collectivité parisienne auprès des familles en matière d’accueil des jeunes enfants de moins de trois ans.
Pendant trois mois, une commission de 15 élus issus de tous les groupes politiques s’est réunie chaque semaine, a auditionné différents acteurs susceptibles d’apporter un éclairage sur l’accueil des tout-petits (adjoint au maire de Paris en charge de la petite enfance, directrice de l’action sociale de la CAF, directrice de la Direction des familles et de la petite enfance, experts, statisticiens de l’Apur, représentants des parents, des syndicats, des associations, des assistantes maternelles…). Huit visites de terrain ont également permis une approche des différents modes d’accueil et de gestion existants. L’ensemble des maires d’arrondissement ont également pu faire valoir leur expérience et leurs avis par leurs réponses à un questionnaire.

Le rapport issu de ce travail a été adopté à l’unanimité des participants. Il est articulé autour de quatre parties : • La première est consacrée aux caractéristiques des familles parisiennes afin de mieux apprécier la nature de leurs besoins et de leurs évolutions, notamment sur un plan qualitatif ; • La seconde est centrée sur l’analyse des objectifs assignés à la politique de la petite enfance, qu’il s’agisse de faciliter et d’encourager le travail des femmes ou de veiller à l’intérêt des enfants, l’ensemble des différents modes d’accueil faisant pour leur part l’objet d’un examen attentif ; • La troisième traite des réponses apportées par la collectivité parisienne aux attentes des familles avec, comme objectif, de présenter l’offre dans ses différentes dimensions et d’en mesurer l’étendue en même temps que les quelques insuffisances. • La dernière s’attache aux partenaires de la collectivité parisienne : CAF de Paris, associations gestionnaires de d’établissements de la petite enfance et assistantes maternelles (...) »


Lire la suite de l’article sur le site de la ville de Paris
Consulter le rapport
(PDF - 1.4 Mo)